Rénovations de votre habitat prix compétitif

75 % des Français fermés à l’idée d’acheter un climatiseur

Alors que les épisodes caniculaires se font de plus en plus intenses, France Energie, fabricant de pompes à chaleur à boucle-eau, a tenu à étudier le rapport des Français à ces excès de chaleur, et par extension au recours à la climatisation. C’est dans cette démarche qu’un sondage d’OpinionWay a été réalisé. L’enquête révèle que si 81 % des répondants trouvent qu’il y a plus de canicules qu’avant, 75 % n’envisagent pas de se munir d’un climatiseur, tant pour des raisons économiques qu’écologiques.

Réalisé du 30 juin au 1er juillet 2021 via un questionnaire en ligne auxquels 1 045 Français âgés de plus de 18 ans ont répondu, le sondage OpinionWay pour France Energie « confirme que les habitudes des Français en matière de climatisation sont en train de changer en profondeur. Les enjeux environnementaux deviennent un frein de plus en plus puissant, incitant les Français à se passer de climatiseurs ou à se tourner vers des solutions plus vertueuses », commente Frédéric Micheau, directeur général adjoint d’OpinionWay. Une prise de conscience marquée par un contexte global de réchauffement climatique. D’après Météo France, les vagues chaleurs se multiplient, pouvant potentiellement atteindre une durée de 25 jours d’ici 2050. Les Français s’inquiètent bien évidemment de ce phénomène, 81% d’entre eux constatant l’augmentation des périodes caniculaires chaque année. Le besoin donc d’adapter leurs modes de vie à ces enjeux environnementaux se fait donc sentir, d’autant que, selon des chiffres de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur en 2019, les Français passent plus de 85 % de leur temps à l’intérieur, entre les logements, bureaux, magasins… Le monde du bâtiment doit donc affronter la demande croissante de solutions de rafraîchissement, tout en freinant les impacts environnementaux associés à ces derniers (fluides frigorigènes, formation d’ilots de chaleur urbains, hausse de la consommation énergétique).
Plus d’un tiers des Français ont chaud dans leur logement
Le sondage d’Opinion Way pour France Énergie rapporte que 37 % des Français déclarent souffrir de la chaleur dans leur logement en été. Dans ce tiers, on constate un pic à 54 % pour les 18-24 ans, par rapport aux personnes plus âgées (27 % des plus de 50 ans concernés). Au-delà de l’âge de sondés, le type de logement qu’ils habitent est également important à analyser, car 48 % des Français habitant en appartement ressentent plus intensément la chaleur, que ceux habitant en maison (31 %). A noter aussi qu’au sein de cette population souffrant de chaleur, 51 % est locataire et seulement 29 % est propriétaire.
Le confort thermique ressenti en été varie bien évidemment selon la zone géographique, car près de la moitié des habitants du Sud-Est sont impactés par de fortes chaleurs, contre un quart des habitants du Nord-Ouest. Quoiqu’il en soit, face aux périodes caniculaires, 9 Français sur 10 considèrent important de s’équiper d’une solution de rafraîchissement, en majeure partie pour trois raisons : protéger les personnes âgées isolées (83 %), optimiser les conditions de télétravail (63 %) en particulier en Île-de-France (72 %) et améliorer la qualité de l’air intérieur (53 %). Des motivations forcément exacerbées par la crise sanitaire, durant laquelle le bien-être chez soi et la ventilation du bâtiment sont devenus des préoccupations essentielles. Au-delà de l’âge de sondés, le type de logement qu’ils habitent est également important à analyser, car 48 % des Français habitant en appartement ressentent plus intensément la chaleur, que ceux habitant en maison (31 %). A noter aussi qu’au sein de cette population souffrant de chaleur, 51 % est locataire et seulement 29 % est propriétaire.
Le prix et l’impact environnemental, les deux freins à l’achat d’un climatiseur
Face aux excès de chaleur, les répondants au sondage OpinionWay pour France Energie sont majoritairement équipés d’un simple ventilateur (59 %). La solution se retrouve devant d’autres équipements tels que le climatiseur (22 %). Bien que le confort thermique en été est important pour les Français, 75 % d’entre eux évitent pour le moment l’achat d’un appareil de rafraîchissement comme le climatiseur. Pour les deux tiers (66 %), les raisons avancées sont principalement économiques, tandis que 41 % ont des motivations environnementales et sanitaires, notamment en Île-de-France (55 %). Deux freins qui se rejoignent dans la consommation énergétique des climatiseurs, troisième obstacle évoqué par 49 % du panel de l’enquête.
Afin de réduire les effets du réchauffement climatique provoqués par les équipements, 78 % de la population hexagonale souhaitent réduire leur consommation d’énergie. 58 % d’eux préfèrent même souffrir de la chaleur, que d’installer un climatiseur trop énergivore dans leur logement. 49 % des utilisateurs de climatiseurs vont d’ailleurs jusqu’à éprouver un sentiment de culpabilité, notamment les jeunes générations (56 % chez les moins de 50 ans). Même si 77 % des répondants trouvent qu’il fait plus chaud et 81 % qu’il y a plus de canicules qu’avant, le recours à la climatisation divise toujours. Alors 47 % jugent que la solution devrait être installée dans tous les lieux publics, 48 % voudraient la voir interdite à cause de son impact sur l’environnement.
Malgré les avis tranchés constatés ci-dessus, 57 % des sondés de l’enquête se disent mal informés sur l’impact des climatiseurs sur l’environnement. 23 %, soit un quart des 18-24 ans s’estiment même pas du tout informés. Toutefois, 53 % des Français seraient intéressés par une solution de climatisation produite en France et respectueuse des normes environnementales. « Les réponses des Français à ce sondage confirment tout l’intérêt des pompes à chaleur sur boucle d’eau », conclut Henri Marraché, directeur Général de France Energie, fabricant ces alternatives aux climatiseurs classiques, notamment dans le tertiaire (bureaux, hôtels…).