Rénovations de votre habitat prix compétitif

Avec France Relance, les PME s’engagent en faveur de la transition écologique

Vendredi 24 septembre dernier, Barbara Pompili a mis en avant le soutien apporté par le plan France Relance aux PME engagées dans la transition écologique. En déplacement à Angers, la ministre de la Transition écologique en a profité pour annoncer les lauréats de deux appels à projets portés par l’Ademe.

Un peu plus d’un an après le déploiement du plan France Relance, la ministre de la Transition écologique, en déplacement à Angers, a valorisé le bilan du guichet « Tremplin pour la transition écologique des PME ». Celui-ci, dont le but est de financer des études ou des investissements environnementaux dans des domaines variés tels que le climat, le bâtiment, la mobilité, l’économie circulaire, propose des aides de 5 000 à 200 000 €. « Certaines entreprises hésitaient à investir dans des machines moins polluantes, à mettre en place des procédures de recyclage de leurs déchets, à industrialiser une bonne idée écologique qui était encore à l’état de prototype : avec le soutien de l’Etat elles ont franchi le pas », a souligné la ministre. En effet, ce programme a permis d’accompagner plus de 1 600 entreprises porteuses de projets dans la transformation de leur activité, à hauteur de 23 millions d’euros.
100 000 € pour soutenir les dépenses nécessaires à l’industrialisation des produits
L’appel à projets « Entreprises engagées pour la transition écologique », porté par l’Ademe, accompagne pour sa part les PME commercialisant des solutions innovantes en lien avec la transition écologique. Après avoir rencontré un franc succès lors de la première vague de cet appel à projets, Barbara Pompili avait annoncé en mai une augmentation de 8 millions d’euros du budget dédié à ce dispositif. Cette aide, d’une valeur de 100 000 € par entreprise, intervient à « une étape déterminante où il est parfois délicat pour les entreprises de réunir les ressources nécessaires à un déploiement à grande échelle de leurs solutions, une fois la phase de développement terminée », souligne le ministère. A l’image de la première, cette deuxième vague d’appels à projets est une réussite. Au total, près de 700 dossiers ont été reçus entre janvier et avril 2021, et 230 entreprises ont été accompagnées dans l’industrialisation et la commercialisation de leurs produits. Par exemple, l’entreprise Circouleur, en Nouvelle-Aquitaine, bénéficiera de cet accompagnement financier pour industrialiser son procédé innovant permettant de créer des peintures acryliques recyclées à partir de restes de peintures inutilisées.
Appel à projets « Perfecto » : une nouvelle session à l’automne 2021
Les résultats de l’appel à projets « Perfecto : mettre en œuvre une démarche d’éco-conception dans un projet de R&D pour améliorer la performance environnementale », ont également été annoncés par la ministre de la Transition écologique. Ainsi, 15 entreprises pourront dorénavant bénéficier d’un montant qui varie entre 50 000 et 480 000 €, pour les aider dans la mise en œuvre d’une démarche d’éco-conception basée sur l’analyse de cycle de vie, lors de l’étape de R&D visant à mettre sur le marché un produit, un procédé, ou un service à haute performance environnementale. Forte de ce succès, l’Ademe annonce l’ouverture d’une nouvelle session de cet appel à projets dès novembre 2021, avec une clôture prévue en février 2022. Ce nouvel appel à projets sera également ouvert aux grandes entreprises.