Rénovations de votre habitat prix compétitif

Freinage de la production des matériaux de construction en fin d’été

L’Unicem livre ce jeudi 7 octobre ses chiffres de la production des matériaux de construction. Malgré une hausse de +3,3 % de la production de granulats entre juillet et août, et de +16,6 % de l’activité du béton prêt à l’emploi (BPE) sur les huit derniers mois, des effets de ralentissement sont confirmés.

Freinage de la production des matériaux de construction en fin d’été
Comme le craignait l’Unicem dans ses chiffres de fin juillet, la dynamique d’accélération de la production des matériaux de construction au début du printemps, a été marquée d’un coup de frein cet été. Bien que la production de granulats se soit redressée de 3,3 % de juillet à août, elle serait en repli comparé à août 2020 (-4,3 %), comme à août 2019 (-1 %). Ainsi, sur les trois derniers mois connus, l’activité recule de -4,2 %, mais la baisse se nuance par rapport au même cumul de 2020 (-2,7 %) et de 2019 (-2 %). Malgré ce repli global constaté au second semestre, la production de granulats en 2021 reste supérieure de 9 % à celle de 2020, mais légèrement inférieure à celle de 2019 (-0,5 %) De plus, l’Unicem constate, de janvier à août dernier, une progression de +15,5 %, au regard de 2020, qui enregistrait une hausse d’activité de +9,4 % sur ses douze mois. Les volumes d’activité de 2021, renoueraient donc avec leur niveau d’avant-crise, en légère baisse de -0,2 % par rapport à 2019. Soit une hausse par rapport à 2020, marquée par une régression de -0,5 % face à l’année précédente. En ce qui concerne le béton prêt à l’emploi (BPE), le bilan est en demi-teinte. Les livraisons gagneraient +7,5 % par rapport à 2020, mais seraient en dessous de -1,5 % des chiffres de 2019. Sur les huit premiers mois de 2021, l’activité BPE progresse de +16,6 %, et de +11,9 % sur les douze mois. A nuancer avec le très léger repli constaté face aux niveaux d’avant-crise, de -1,2 % sur huit mois et de -1,4 % sur douze mois. L’indicateur matériaux de l’Unicem montre également un freinage, le rythme d’activité s’étant amélioré de +14,8% sur les huit mois cumulés, soit moins que le rebond de +25,1 % sur an au T1 2020. Enfin, avec une chute de -3,4 % sur le mois de juillet, les livraisons dégringolent de -13,1 % par rapport à août 2020, mais tombent plus modérément face aux données d’août 2019 (-3,2 %). Dans le détail, de juillet à août, les cubages ont perdu -6,3 % par rapport aux trois mois précédents et -7,7 % face à ceux 2020. Cependant le recul n’est que de -2 % par rapport à la même période en 2020. Ces tensions dans l’approvisionnement devraient encore peser sur l’activité de fin 2021, bien que la demande reste « plus solide dans le bâtiment et plus modérée dans les TP. Le niveau actuel des carnets dans le gros œuvre, freiné dans leur réalisation par les difficultés d’offre, permettrait au moins de stabiliser l’activité BPE en 2022 tandis que le réveil graduel de la demande publique et privée, côté TP, ainsi que la mise en place des projets du Plan de relance, pourraient soutenir un peu plus l’activité granulats », conclut l’Unicem.