Rénovations de votre habitat prix compétitif

Notre-Dame de Paris : les artisans appelés à participer à la reconstruction

Après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le président Emmanuel Macron avait annoncé que le monument serait reconstruit en moins de 5 ans. Si cet objectif semble difficilement réalisable, le chantier avance, et, après la phase de sécurisation, entre désormais dans la phase de reconstruction. L’établissement public chargé de la reconstruction en appelle désormais aux savoir-faire des artisans, qui peuvent candidater aux appels d’offres jusqu’à mi-novembre. Maçons, tailleurs de pierre, charpentiers, couvreurs, menuisiers, peintres… de nombreuses professions sont recherchées.

Notre-Dame de Paris : les artisans appelés à participer à la reconstruction

Le 15 avril 2019, un incendie se déclarait dans la cathédrale Notre-Dame de Paris et ravageait la flèche conçue en 1859 par Viollet-le-Duc.

Lors de la phase de sécurisation et de consolidation de l’édifice, achevée le 18 septembre dernier, l’échafaudage en place lors de l’incendie a été minutieusement démonté, des cintres en bois posés sous les arcs-boutants, la croisée du transept sécurisée, et un premier « ménage » effectué, avec le déblaiement et le tri des vestiges.

Des appels d’offres lancés pour les différents travaux

La fin de cette phase laisse désormais place à la reconstruction, avec des travaux qui doivent débuté « dès cet hiver ». Ils concerneront notamment les maçonneries, la taille de pierre, la charpente en bois, la couverture en plomb, et les vitraux.

Pour réaliser ces travaux très spécifiques, l’établissement public dédié a lancé des appels d’offres pour sélectionner les entreprises du bâtiment et de restauration du patrimoine qui seront amenées à participer à la reconstruction de l’édifice.

Maçons, tailleurs de pierre, charpentiers, couvreurs, menuisiers, peintres… l’établissement en charge de la reconstruction cherche désormais de nombreux professionnels spécialisés dans les monuments historiques.

« Entreprises, PME, TPE, artisans, participez au chantier de restauration de la cathédrale ! », a appelé ce vendredi 5 novembre le général Jean-Louis Georgelin,

Les artisans et entreprises intéressés ont jusqu’au 16 novembre pour répondre aux appels à candidatures liés à la restauration de la flèche et des transept, et jusqu’au 22 novembre pour ceux liés aux restaurations intérieures.

Si le budget pour la phase de sécurisation était de 165 millions d’euros, celui concernant la phase de restauration n’est pas encore connu, et devrait être « précisé à l’issue de l’attribution de l’ensemble des lots du chantier de restauration », selon l’établissement public dédié.